A l’œil : des reflets mordorés conjugués à l’intense profondeur d’un grand vin rouge. Au nez : la noblesse des petits fruits rouges : des notes de groseille, cerise et fraise des bois ; une touche épicée, qui rattache Bollinger Rosé au style de Spécial Cuvée. Au palais : une subtile combinaison de structure, de longueur et de vivacité dont le côté tannique rappelle l’ajout de vin rouge ; une bulle fine comme du velours ; des parfums de fruits rouges sauvages.

Posted by | View Post | View Group
2015-08-10T16:32:52+00:00
%d blogueurs aiment cette page :